Vous êtes ici: Accueil - Découvrir

Vendre en Inde, un pays plein d’opportunités

Economie de l’Inde

L’économie indienne – ouverte sur le monde depuis seulement 1991 – a relativement bien résisté aux crises depuis 2007 grâce à sa forte consommation intérieure 1; son PIB s’élève à plus de 1500 Mds d’EUR et atteint la 9ème place mondiale (5ème en parité de pouvoir d’achat). La crise a toutefois fait baisser son taux de croissance à 7% alors qu’il était auparavant aux alentours des 8-9% 2. L’économie indienne est forte et les finances publiques sont solides mais sa faiblesse actuelle, que le gouvernement peine à résoudre, est la forte inflation (entre 6 et 7% en moyenne) faisant régulièrement augmenter les prix.

L’économie indienne est très dynamique grâce notamment à la démographie très jeune du pays. Deux tiers de la population habitent en zone rurale et 300 M de personnes sont encore sous la barre d’un euro par jour  mais la classe moyenne explose, plus de 60 villes dépassent le million d’habitants et on compte environ 50 M d’habitants ayant un fort pouvoir d’achat à la recherche de produits occidentaux 2. La grande consommation correspond à plus de 50% du PIB du pays; c’est aussi le secteur qui attire le plus les investissements étrangers.

L’Inde est le 2ème pays au monde le plus attractif selon les étrangers pour investir (IDE) après la Chine 1. Le marché Indien offre de nombreuses opportunités (voir ci-dessous) et les régulations sont de plus en plus favorables. Toutefois, le gouvernement reste encore frileux sur certains secteurs, notamment ceux qui concernent la sécurité (secteur de la défense par exemple mais aussi de la télécommunication) et la grande distribution 2.

Cette économie est aujourd’hui tirée par les services (65%) et par l’industrie (20%) 1. De nombreuses sociétés indiennes font désormais partie des plus grands groupes mondiaux comme l’indique la liste des 2000 plus importantes sociétés au monde établie par le magazine américain Forbes, Global 2000: Tata, Reliance, Infosys, HCL, Wipro ect.

 

Quels sont les secteurs riches d’opportunités? 2

La principale faiblesse de l’Inde est sans aucun doute les infrastructures. Les routes sont en mauvais état, les chemins de fer sont à moderniser, la production d’électricité n’atteint pas la demande toujours plus importante, le réseau télécom est à développer etc.

Voici les secteurs riches d’opportunités :

Secteurs porteurs:

  • Infrastructures (BTP) (+ de 1000 Mds d’investissement sur les 10 prochaines années investies par le gouvernement sur les routes, pour la modernisation du réseau ferré, la création de métros etc.)
  • Filière nucléaire et de l’électricité en générale (2 nouvelles centrales nucléaires en projet, 1 centrale solaire en construction)
  • Secteur aéronautique et automobile (le boom de la classe moyenne fait croître les ventes de véhicules et augmente fortement la fréquentation des vols domestiques)
  • Secteur télécom (téléphonie mobile et internet) (+ de 900 M de numéros de téléphone portable, boom de l’internet via la 3G, arrivée de la 4G)
  • Audiovisuel (radio, télévision et cinéma) (Privatisation des radios, passage à la télévision numérique, production Bollywood)
  • Secteur de la santé et de la pharmacie
  • Textile
  • Vins (secteur encore confidentiel mais avec de fortes opportunités malgré tout)

Secteurs d’avenir:

  • Caoutchouc et chimie
  • Equipement portuaire et aéroportuaire
  • Aérospatial
  • Construction navale
  • Sécurité civile
  • Identification sécurisée (cartes à puce, biométrie, RFID, NFC…), techniques bancaires sécurisées
  • Energies renouvelables et efficacité énergétique
  • Biotechnologies
  • Cloud computing
  • Services à Valeur Ajoutée (m-VAS), e-Commerce, e-Gouvernance
  • Animation, 3D et jeux vidéo
  • Textiles techniques
  • Habillement de luxe et cosmétique
  • Tourisme et nautisme
  • Décoration d’intérieur
  • Ingrédients alimentaires
  • Equipements pour l’élevage et pour la transformation alimentaire

Pages: 1 2 3 4 5 6

Publicité

Discussion

Aucun commentaire pour l'instant

Post a Comment

Publicité