Vous êtes ici: Accueil - Découvrir

Règles du cricket (pour les nuls)

Match Inde vs Afrique du sud à Kotla Market, New Delhi (Coupe du monde de Cricket 2011)

Match Inde vs Afrique du sud à Kotla Market, New Delhi (Coupe du monde de Cricket 2011)

En avril dernier s’est tenue la coupe du monde de Cricket au Sri Lanka, grand messe pour ce sport très apprécié en Inde souvent comparé à une religion (après Dieu et le Bollywood!). Cet événement m’a permis d’apprendre beaucoup sur ce sport qui m’était complètement étranger auparavant comme beaucoup d’entre nous j’imagine… Et l’intérêt impressionnant que nos amis les indiens portent pour ce sport m’avait donné particulièrement envie d’en savoir plus…

Certes, vous ne deviendrez pas arbitre à la fin de cet article mais celui-ci devrait vous aider à mieux comprendre les bases de ce sport, notamment grâce à la compréhension des nombreuses informations affichées en bas de votre écran de télévision… Et vous verrez, ce point est essentiel pour la suite!

Note: Page issue de l’article India vs Pakistan: le choc! + règles du cricket rédigé lors de la coupe du monde de Cricket

Vocabulaire

  • Le batteur (batsman en anglais): celui qui batte la balle
  • Le lanceur (bowler en anglais): celui qui lance la balle au batteur
  • Un chasseur (fielder en anglais): celui qui se trouve sur le terrain pour ramasser au plus vite la balle et la ramener au lanceur.
  • Le gardien (wicket keeper): Le chasseur (fielder) qui se situe derrière le wicket que le batteur protège. Il porte des protections et un casque comme le batteur.
  • Le wicket: 3 barres verticales (stump) plantées dans le sol où 2 petits éléments en bois (bails) sont posés en équilibre. Il y a 2 wickets de part et d’autre de la zone de tir (pitch)
  • Le pitch: Zone de tir
  • Un run: un point
  • Un sixer: Lorsque la balle sort du terrain directement sans toucher le sol (en tribune). Correspond à 6 runs.
  • Un boundary: Lorsque la balle sort du terrain. Correspond à 4 runs.
  • Un Inning: Une manche. Il y a deux manches dans un match.
  • Un over: set de 6 balles
  • Le run rate: Nombre de runs moyens marqués par over.
  • Un maiden over: Lorsque l’over est nul (aucun run marqué sur les 6 dernières balles)
  • Un duck: Lorsque le batteur est éliminé avant avoir marqué un seul run.
  • Un caught: Lorsque la balle est attrapé en vol. Elimine le batteur.
  • Un run-out: Lorsque le wicket est cassé avant que le batteur ait pu se mettre derrière sa ligne. Elimine le batteur.
  • Umpire: Arbitre
  • LBW / Leg before wicket: Faute lorsque le batteur protège son wicket avec sa jambe. Elimine le batteur.
  • Century: 100ème run marqué par un même batteur
  • Wide: Lorsque la balle est lancée trop loin du batteur. Si l’arbitre écarte les bras, le point est donné à l’équipe qui batte.
  • Back to pavillon: Se dit lorsque le batteur est éliminé.

Le lanceur peut lancer la balle de différentes manières: leg spinner, googly, leg bye… Cela correspond à des effets de balle.

Déroulement

Un match de cricket se joue entre 2 équipes mais contrairement aux autres sports tels que le football ou le rugby, chaque équipe joue l’une après l’autre. Au début du match, les équipes tirent au sort et celle qui remporte le tirage choisie de « batter » ou de « lancer ».

L’équipe qui batte marque des points, appeler ici run (courir en anglais). Le but du jeu est de marquer le plus de runs possibles: l’équipe qui remporte le plus grand nombre de runs gagne le match. Sauf que, comme vous venez de le lire, chaque équipe joue l’une après l’autre. Donc pour l’équipe qui batte en premier, le but du jeu est de marquer le plus grand nombre de runs possibles; pour l’équipe qui batte en seconde position, son objectif est de marquer le même nombre de runs que son adversaire +1!

L’équipe qui ne batte pas lance et rattrape. C’est à dire que c’est l’un des joueurs de l’équipe adverse au batteur qui va lancer la balle, avec le plus d’effet possible bien évidemment pour rendre la frappe délicate. Les coéquipiers du lanceur sont nommés les chasseurs (fielders) et sont répartis sur tout le terrain pour récupérer la balle au plus vite.

Terrain de cricketLe terrain est composé d’un espace de tir, le pitch et d’un « champ » (field). Sur cet espace de tir se situe de part et d’autre un wicket composé de 3 bâtons (stump) verticaux plantés au sol où sont posés en équilibre 2 pièces en bois (bail). L’objectif du lanceur est de faire tomber les 2 pièces en équilibre… Le batteur a donc, vous l’aurez compris, le devoir de protéger son wicket en battant la balle…

Wicket de cricketPour marquer un run, le batteur doit lancer la balle le plus loin possible afin d’avoir le temps de courir toucher la ligne du wicket opposé avant que la balle ne revienne (à 20m environ). A chaque fois qu’il touchera cette ligne, un run sera marqué pour son camp. Donc plus la balle est loin, plus il peut faire d’aller-retour et marquer des points car chaque aller-retour équivaut à un run. De plus, si la balle est suffisamment forte et puissante pour qu’aucun ramasseur ne puisse la récupérer, qu’elle tombe dans le terrain mais qu’elle en ressorte (ou qu’elle en touche la limite), 4 runs sont marqués d’office. Cela s’appelle un boundary en anglais. Si cette balle est encore plus puissante et qu’elle sort directement du terrain sans le toucher (en tribune pour ainsi dire), 6 runs sont marqués par l’équipe du batteur. C’est le plus beau point qu’un batteur puisse faire.

Pour arrêter la progression du batteur, l’équipe du lanceur a plusieurs alternatives:

  • Soit le lanceur casse le wicket (le batteur rate donc sa mission de le protéger).
  • Soit un ramasseur attrape au vol la balle, c’est à dire qu’il la rattrape sans qu’elle ne touche le sol. Cela s’appelle un caught
  • Soit le batteur protège son wicket avec son corps au lieu de le faire avec sa batte. Cela est très fréquent lorsque le batteur rate la balle et que celle-ci touche une jambe… Cette faute se nomme LWB ou Leg before wicket.
  • Soit la balle est ramassée suffisamment vite pour qu’elle revienne très rapidement au stand de tir et que le lanceur fasse tomber lui-même, balle dans la main, le wicket avant que le batteur ne soit revenu derrière la ligne. Cela s’appelle un Run out

Dans tous ces différents cas, le batteur est éliminé et cela équivaut à un wicket tombé. Or, chaque équipe a le droit à 10 wickets, donc si les 10 wickets de l’équipe qui batte tombent, l’équipe cesse de jouer et le nombre de runs + 1 sera l’objectif à atteindre pour l’équipe adverse afin de remporter le match.

Notez qu’il y a 2 batteurs de la même équipe sur le terrain (un actif et un inactif) disposés de part et d’autre de la zone de tir. Lorsque la balle est battée, les deux batteurs courent en même temps de manière à ce que, même s’il n’y a qu’un run de marqué (un aller simple sans retour), il y ait toujours un batteur pour batter la balle (l’inactif devient actif et vice versa).

Chaque lanceur a le droit de lancer 10 overs maximum (60 balles), et c’est le Capitaine de l’équipe qui décide qui doit lancer. Il joue le rôle de sélectionneur.

Explication de l’écran de la télévision

Ecran télévision Coupe du monde de cricket 2011

  • 1: L’équipe qui lance la balle et qui la ramasse (ne marque pas de run). Ici, il s’agit du Bangladesh.
  • 2: L’équipe qui batte et qui marque des runs. Il s’agit ici de l’Inde, elle a déjà marqué 69 runs. Le 0 après 69 correspond au nombre de wicket perdu (batteur éliminé). Ici, l’Inde n’a perdu aucun wicket.
  • 3: Nombre d’over restant. Un over est un set de 6 balles. Les matchs de la coupe du monde se jouent en 50 overs (donc 50×6 = 300 balles). Le 10.4 veut dire que le 10ème over est en train d’être joué et que la 5ème balle sur 6 est actuellement en jeu. Ici, (10 x 6) + 4 = 64 balles ont déjà été jouées (sur les 300 en jeu).
  • 4: Nombre de runs marqués lors de cet over. Ici, la première balle de l’over (10.1) a marqué 4 runs (touche le terrain mais en ressort sans avoir été touchée), la seconde (10.2), pareil. La 3ème (10.3) s’est contenté d’un seul run, et la 4ème a soit été ratée par le batteur, soit le tir a été trop faible pour que celui-ci tente de marqué un run.
  • 5: Nombre de points moyens inscrits par over (6 balles). Logiquement, pour que l’équipe qui batte marque plus de 300 runs, ce chiffre doit être supérieur à 6 (au moins 1 run par balle). Lorsque la première équipe a déjà batté, le score a atteindre apparaît.
  • 6: Le nom des deux batteurs. Celui qui a un astérisque sur son nom est le batteur actif. Le chiffre à droite correspond au nombre de runs marqué et celui entre parenthèse correspond au nombre de balle battée. Sachin a battée 28 balles et a marqué 28 runs.

Pourquoi le jeu devient délicat lorsque l’équipe qui batte en est à 5 wickets perdus?

En effet, chaque équipe a le droit de perdre 10 wickets, c’est à dire que 10 batteurs peuvent se faire éliminer. Si l’équipe qui batte a perdu 5 wickets, on serait tenter de dire qu’il reste encore 5 batteurs et qu’il n’y a pas de risque de s’inquiéter. Or, chaque équipe a, sur ses 10 batteurs, 4, 5 ou 6 batteurs spécialisés, les autres étant des batteurs non spécialisés que l’on pourrait comparer à des remplaçants. Bien sûr les meilleurs batteurs étant mis en première position, s’il se font éliminer, il ne reste plus que les « remplaçants » pour terminer le jeu… La tâche est donc plus difficile.

Sachin Tendulkar (Photo by Cameron Spencer/Getty Images)Voilà, ce n’est pas avec ces règles résumées que vous deviendrez l’une des stars/idoles indiennes (Sachin Tendulkar, Yuvraj Singh…) mais vous pourrez certainement comprendre un peu mieux les prochains matchs.

Généralement, les 50 dernières balles de la seconde équipe sont très stressantes et donc amusantes à regarder. La tension est forte, l’équipe batte les balles et diminue au fur et à mesure ses chances d’atteindre son objectif… Il lui reste 15 balles et 23 runs à marquer… Va-t-elle y arriver? Là est le suspens du match!

Pour connaître d’avantage les règles: Wikipédia!

Publicité

Discussion

9 Réponses to “Règles du cricket (pour les nuls)”

  1. Voilà un article qui me permet enfin de comprendre un petit peu quelque chose à ce sport ;)
    Merci !
    Bonne soirée

    Posté par Tongs et Sri Lanka | 8 octobre 2012, 21:38
  2. Je regardais justement hier soir la finale de la ligue indienne, et bien que je connaissais déjà quelque règles, j’aurais aimé mieux les connaître. Je peux maintenant affirmer que cet article est très bien écrit et que vous êtes un excellent vulgarisateur M. Percheron. Vous avez répondu à toutes les questions que je me posais en regardant le match au niveau des règles.

    Cependant, il y a encore quelque chose qui m’échappe au point de vue de la stratégie; si l’équipe qui batte en second a besoin de plus de runs que le nombre de lancers dont elle dispose, pourquoi le lanceur adverse ne lance-t-il pas que des wide, la pénalité n’étant que d’un run?

    Posté par JOHN | 27 mai 2013, 23:44
    • Désolé de répondre après une année.

      Lorsqu’on lance un Wide, c’est un point donné gratuitement , en effet ce n’est pas un lancé valide.
      Par exemple en un over , je peux faire 7 lancés , dont un qui sera pas valide et qui donnera un point à l’adversaire. ( il faut faire 6 lancé valide pour compléter un over ).

      Posté par Gukfni | 4 février 2014, 18:24
  3. J’aime ce sport car l’esprit est excellent entre les divers pays si different les uns des autres

    Posté par lebasque jean marie | 6 décembre 2013, 00:15
  4. En effet, très bon article qui me permet également de mieux comprendre ce sport qui m’intriguait !
    Un voyage à Dublin cet été m’avait donné l’occasion d’assister à un match à Trinity College. Bien que j’avais deviné deux-trois règles, je restais bien loin d’avoir saisi tout ce qui se passait sur le terrain !
    D’où la recherche d’un bon article qui expliquerait clairement les choses. Maintenant que c’est fait, ça serait avec plaisir que je regarderai un match.

    Posté par Caro | 9 décembre 2013, 01:20
  5. Merci pour ces explications très précises! Je n’ai jamais rien compris à ce jeu mais les Indiens que j’ai rencontrés dans mes voyages dans ce pays en étaient fans… Je viens de publier un livre qui s’appelle « Bouddha, Shiva, le Rien et le Cricket », c’est l’histoire d’une jeune fille qui voyage en Inde, un été… et ça parle (mais juste un peu!) de cricket!!! Je vais continuer à fureter sur votre blog très complet sur l »Inde… Claire

    Posté par Claire | 12 mai 2014, 03:08

Trackbacks/Pingbacks

  1. [...] cricket précédemment affichées sur cet article ont été déplacées sur la page « Règles du cricket (pour les nuls) » afin d’améliorer la visibilité de cet article. Veuillez nous excuser pour la [...]

  2. [...] cricket précédemment affichées sur cet article ont été déplacées sur la page « Règles du cricket (pour les nuls) » afin d’améliorer la visibilité de cet article. Veuillez nous excuser pour la [...]

Post a Comment

Publicité