Notre philosophie

(Page en cours de mise à jour)

Retour des Indes veut vous faire vivre les Indes comme nous le vivons depuis plus d’un an tout en respectant les hommes et les femmes qui nous accueillent…

Un séjour en Inde ne vous laisse pas indifférent…

Pour y vivre depuis plus d’un an, une chose est certaine, vous ne verrez jamais ailleurs ce que vous pouvez vivre quotidiennement en Inde ! Ce pays – que dis-je, ce continent – est fabuleux! La population – très accueillante – est d’un naturel déconcertant. La vie quotidienne sort de sa nonchalance pour devenir une source de découvertes et d’émerveillements permanents! Tout peut vous faire sourire, les situations que vous n’oseriez pas imaginer en France sont courantes et c’est l’une des multiples raisons qui nous ont fait rester dans ce pays si attachant…

Grâce à son histoire mouvementée, jonchée de périodes sanglantes, notamment lors du règne de certains empereurs Moghols, puis de prospérités pendant l’essor de la Route de la soie, l’Inde recèle des trésors d’architectures dans la plupart de ses villes. Le Rajasthan est particulièrement réputé pour sa richesse culturelle grâce à la folie de ses Maharajas. Leurs religions, encore de nos jours très omniprésentes, ont, là encore, offerts à chaque ville des merveilles d’art, mélangeant le roc brut, les dentelles de marbre et les peintures d’une finesse extrême.

Les contrastes du pays est l’une des choses qui rendent l’Inde si troublante ! Vous pourrez admirer toutes ces merveilles d’époques au milieu d’une agitation quotidienne (Jaisalmer est une des seules forteresses encore habitée au monde), certains lieux se découvrent au milieu des étales de légumes et d’épices, poussés par quelques vaches sacrées qu’il ne faut pas déranger. D’autres ont été réquisitionnés par les singes, certains chanceux se sont vus sacralisés puis protégés… Le vermillon, le safran, le rose des sarees se mélangent aux couleurs pâles des champs de moutardes, de blé, de riz ou encore au sable du désert.

Un pays toujours en développement

L’Inde est un pays en développement, son économie se développe à très grande vitesse et la classe moyenne est de plus en plus visible. Malgré tout, encore trop d’indiens vivent dans des conditions que nous n’aimerions pas connaître. Beaucoup d’enfants, rendus célèbres par le fameux film « Slumdog Millionnaire », vivent dans la rue, et malgré toute notre compassion, il nous est impossible de pouvoir les aider comme nous aimerions le faire…

Notre (toujours trop) maigre aide quotidienne nous a toutefois déjà fait vivre des moments de joie inoubliables, des sourires que nous n’aurions certainement pas eu la chance de connaître en restant en France.

Comment se rendre utile et mettre à profit notre éducation au service de ces jeunes petits indiens?

Dans l’espoir de pouvoir aider un peu plus que nous le faisons aujourd’hui, nous avons recherché un moyen de donner un peu d’argent à défaut du temps qu’il nous manque.

Vivre en Inde est une chance. Ce pays a la faculté de vous rappeler les multiples chances que nous aurions facilement tendance à oublier : une maison chauffée l’hiver, de l’eau courante, une école, des vacances etc. Nous avons eu entre autre la chance de faire des études. Aujourd’hui nous désirons mettre cette chance au service des autres.

La vie ici étant très peu chère, voici notre idée: vendons des objets typiques et authentiques sur le marché européen à des prix raisonnables mais cohérents avec notre pouvoir d’achat et distribuons une grande partie du chiffre d’affaire engendré aux associations locales pour aider ces enfants aux sourires magiques…

 

Capucine et Benoît
Retour des Indes.com

Publicité

Discussion

2 Réponses to “Notre philosophie”

  1. bonjour

    je suis actuellement sur votre site et je le trouve super et complet je pense qu’il faut que je prenne le temps de le découvrir au fur et à mesure pour préparer un départ de quelques temps. Je pense qu’il faut surtout se renseigner et se documenter. c’est pourquoi votre site est bien il nous permet d’avoir tout. merci

    Posté par ROMAGNA | 13 septembre 2013, 14:57

Post a Comment

Publicité