Vous êtes ici: Accueil - Voyager en Inde - Idées de vacances - Inde du sud

2 semaines dans le grand sud indien: de Chennai à Kochi

L’Inde du sud à l’avantage d’être très abordable pour la plupart des voyageurs en quête d’exotisme mais inquiets de la difficile image que porte l’Inde. Pour ceux et celles qui n’ont jamais voyagé dans un pays émergent mais qui aimeraient découvrir l’Inde pour la première fois, la pointe sud du sous-continent permet une entrée en matière tout à fait abordable. Le climat tropical et la végétation luxuriante rendent beaucoup moins poussiéreuse cette zone (le sable des déserts du Rajasthan et les terres arides du nord de l’Inde rendent leurs villes particulièrement sales), la population est d’un naturel très sympathique et accueillant, la pauvreté est moins présente (visible?). Notez toutefois que le sud propose moins de visite de forts ou de palaces contrairement au Rajasthan par exemple. Voici une idée de programme pour voyager en Inde et découvrir le grand sud indien: de Chennai à Kochi!

Jour 1: Chennai – Mahabalipuram – Pondichéry

Chennai – appelée Madras sous l’empire Britannique – est pour un touriste une ville d’un faible intérêt. L’horizon maritime fut pour les Delhiites que nous sommes un vrai bonheur! Mais la plage, bien qu’elle soit très typique – vendeurs ambulants, saree en guise de maillot de bain… –  ne mérite pas une franche pause dans votre circuit. Je vous conseillerais plutôt d’aller prendre un petit brunch dans cette vieille bâtisse coloniale – l’Amethyst (près de la Corporation Bank, Whites Road, Royapettah) – où un magnifique jardin, son fleuriste et ses boutiques de bijoux et de vêtements de designers indiens raviront les plus féminines d’entre nous. Voila un lieu où la pause s’impose!

Afin de respecter l’équilibre essentiel de votre couple, la visite de l’usine de Royal Enfield est une occasion à ne pas rater! Au nord de la ville, à Tiruvottiyur, vous pourrez visiter l’unique usine de la mythique moto indienne. Pour cela, n’oubliez pas de réserver à l’avance votre entrée auprès de la réception par téléphone.

Le fort St George, l’une des principales attractions de la ville, propose une collection de pièces de monnaie mais ne vaut pas franchement la peine. La pierre a perdu de sa noblesse, les dhabas et autres échoppes ont envahi les rues de cette ancienne ville caserne… bref, le fort a perdu de sa grandeur.

Lorsque vous serez sur le départ, partez du fort vers la route menant à Pondichéry. Vous longerez le front de mer, croiserez la belle université de Madras et pourrez visiter le sanctuaire de St Thomas, où St Thomas fut enterré après avoir christianisé tout le sud indien, et notamment le Kérala.

Mahabalipuram et son temple troglodyteLa seconde étape sur votre voyage vers Pondichéry est Mahabalipuram, où de nombreux temples troglodytes surplombent l’océan indien. Prévoyez d’y déjeuner, vous pourrez y déguster votre premier curry aux crevettes (prawn curry) face aux petits bateaux de pécheurs multicolores… 3 différents monuments sont à voir: le premier est divisé en plusieurs petits temples creusés dans la roche, la fameuse boule de beurre vous permettra de prendre une photo rigolote et vous y découvrirez le plus grand bas-relief au monde. Partez ensuite vers le sud où vous y découvrirez les « panch rathas », 5 sculptures sculptées à même la roche, puis le troisième monument, le temple surplombant la plage que vous aurez vu précédemment de votre terrasse de restaurant! 3 heures repas compris devraient suffire pour couvrir les principaux intérêts de la ville.

2 heures de routes plus tard, la plus française des villes indiennes s’offrira à vous: Pondichéry. Ancien comptoir français jusqu’en 1962, les trois siècles de la domination française ont donné à cette ville biculturelle une extraordinaire atmosphère.  La partie française de la vieille ville, appelée aussi Ville Blanche, se distingue des autres quartiers de la ville par ses maisons coloniales rénovées, ses plaques de rues bilingues, ses allées spacieuses, fleuries, paisibles…

Jours 2, 3, 4: Visite de Pondichéry

Hotel La Gratitude, PondicheryTournez autour des rues Romain Rolland, Suffren, Saint Louis, François Martin, soyez curieux, entrez dans les belles propriétés telles que l’Hôtel de l’Orient (magnifique hôtel dans une vieille maison restaurée, prix raisonnable), la maison rose (boutique de vêtements et de décoration design, très bon restaurant à l’arrière) ou la maison d’hôte Gratitude. Visitez Notre Dame des anges et observez la statue de Jeanne d’Arc. Pincez-vous, oui Jeanne d’Arc est bien là, devant vous, en Inde; vous croisez la rue Surcouf, la rue de la Caserne; le serveur du restaurant Dupleix vous parle en français courant (il est pourtant bien typé indien!) et la boulangerie Baker Street – que tous les expatriés français en Inde envient – vous propose de superbes tartes aux citrons…! Vous vous sentiriez presque dans le sud de la France et pourtant… Traversez le parc (malheureusement très abîmé par les successives tempêtes de ces dernières années), profitez-en pour rencontrer les gendarmes portant encore le képi de feutre rouge, puis dirigez vous vers le temple hindou à proximité, très connu pour accueillir une très grande partie de la journée un éléphant recueillant volontiers vos offrandes! Partez vers l’ouest, traversez le petit canal puis arrivez dans la vieille ville indienne. A gauche de la rue de Bussy (aujourd’hui Lal Bahadur street), baladez-vous dans le quartier mulsulman, ses petites maisons colorées et sa petite mosquée aux murs blancs vont dépayseront du quartier français. Continuez de tracer votre chemin à travers les petites ruelles, vous pourrez visiter la très belle église du Sacré Coeur devenue récemment Basilique. Prenez l’une des principales artères du vieux Pondi, MG road (Mahatma Gandhi road), il n’y a plus de doute vous êtes bien en Inde! Admirez ses temples hindous de style dravidien (sculptés et peints de toutes les couleurs) bordant la route, faufilez-vous parmi les vendeurs de jasmin (que les indiennes mariées du sud mettent tous les matins dans leurs cheveux), trouvez le central market, respirez les effluves de bananes, d’oranges et de noix de coco… Revenez vers le quartier français en passant par la rue des Missionnaires (Mission street).

Sur le front de mer, le seul restaurant coté mer – le Café – est l’un des plus vieux de la ville et est ouvert 24h/24. Un parfait petit endroit pour goûter son premier jus d’hibiscus en fin de matinée.

Beaucoup vous diront qu’un passage à Pondichéry impose la visite de l’Ashram Auroville où de très nombreux occidentaux viennent habiter pour changer de vie et suivre la philosophie de son Gourou, la « Mère » (d’origine française). Même si comme moi vous n’avez pas l’intention de partir visiter cette « cité internationale », vous pourrez voir qu’un très grand nombre de propriétés à Pondichéry appartiennent à cet ashram: elles sont toutes peintes en gris foncé. Les produits fabriqués dans l’ashram sont vendus dans toute la ville et sont plutôt de bonne qualité (cartes postales mais aussi bougies, fromages, vêtements etc.).

Plage de PondicheryPartez en direction d’Auroville (au nord de Pondichéry) puis dirigez-vous vers les plages bordées de palmiers. Arrêtez-vous un peu avant la plage, vous pourrez alors traverser les petits villages de pécheurs. En fin de soirées, ces derniers reviennent sur leurs esquiffes bourrés de poissons frais, passionnant pour découvrir des poissons tous plus exotiques que les autres. Certaines plages offrent de petits bars sur pilotis, des points de vue parfaits pour admirer le coucher du soleil sur l’horizon. Vous pouvez bien sûr vous baigner mais prenez des tongs /chaussures en caoutchouc, le sable est bourré de pièges (morceaux de verre, coquillages, cailloux etc.).

3 jours peuvent-être utiles pour visiter Pondichéry et profiter de sa douceur de vivre.

Jour 5: Pondichéry – Thanjavur

Votre séjour à Pondichéry terminé, partez vers le sud en direction de Thanjavur. Faites une pause à Chidambaram admirer les nombreux temples hindous aux milles couleurs dont le temple Nataraja tirant son nom de sa principale divinité, Shiva en train de danser dans un cercle de flammes lui donnant la force cosmique de détruire le monde puis d’aider Bhrama à le reconstruire (Shiva est le Dieu de la destruction, du renouveau). Partez ensuite vers Thanjavur terminer votre étape du jour. Visitez le temple Brahadishwara dédié à Shiva (11ème siècle). Sa tour est la plus haute de tous les temples dravidiens (typiques du sud de l’Inde). N’oubliez pas de découvrir les joies de prendre son temps, de boire un chai au milieu de la population, d’admirer le temps passer et de regarder l’agitation urbaine que vous commencez à assimiler mais qui mérite malgré tout autant d’attention pour repérer l’inatendu et l’insolite.

Jours 6, 7: Thanjavur – Chettinad – Madurai

Continuez votre découverte du Tamil Nadu en vous dirigeant à la travers la région du Chettinad, aux alentours de Karaikudi, où une multitude de petits forts pour certains encore habités sont parsemés dans la campagne tamoule.

Encore 3h de route vous permettront d’atteindre la célèbre Madurai où le temple Sri Meenakshi vous donnera l’opportunité de vous perdre dans un véritable labyrinthe de pièces encensées, fleuries, grouillant de fidèles et où les éléphants continueront d’accepter vos offrandes pour le plus grand bonheur de tous!

1 jour et demi suffit pour visiter la ville.

Jour 8: Madurai – Kodaikanal

La route entre Madurai et Munnar est trop longue pour n’être faite qu’en une seule étape. Arrêtez-vous à Kodaikanal, appelée aussi Vallée des éléphants, petit paradis au milieu de nul part, où un lodge vous accueillera et vous permettra de réaliser de nombreuses activités telles que la visite des alentours à cheval, des champs de thé, de café et d’épices à pieds etc.

Jours 9, 10: Kodaikanal – Munnar

Cette route vous fera traverser la frontière entre le Tamil Nadu, à l’est, et le Kérala, à l’ouest de la pointe indienne. La végétation est luxuriante surtout en périodes pluvieuses, vous circulez au coeur des champs de cardamonne et vous pourriez avoir la chance de croiser un éléphant sauvage sur votre trajet. En s’approchant de Munnar, le paysage devient absolument incroyable: les champs de thé recouvrent tous les monts alentours! Vous êtes au coeur de la chaîne des Nilgiris.

Les montagnes autour de Munnar et leurs champs de thé, KéralaLa petite ville de Munnar coincée dans une vallée, au pied de la rivière Périyar (provenant du parc naturel du même nom), vous offre un paysage à couper le souffle. De nombreux lodges en périphérie de la ville sont de très grande qualité; ils vous permettront de profiter des douces températures et du magnifique panorama. Les monts et vallées sont recouverts de champs de thé telle une envahissante couverture végétale à motifs irréguliers!

Prenez une journée pour faire une randonnée au coeur des plantations. Le safari en jeep est tout à fait possible mais remarquez que les routes sont très peu carrossables et que les jeep restent quand même de sacrés tape-culs! Au terme de votre balade, visitez une usine de thé et découvrez les 5 étapes de fabrication de votre thé quotidien!

Jour 11: Munnar – Mararikulam

Plage de sable blanc à Marari Beach, KéralaSur la route de Munnar à Marari, faite un détour vers un des nombreux « jardins botaniques ». Pour quelques roupettes (300 environ), vous y découvrirez l’origine des différentes épices indiennes, du café, de la vanille et de nombreuses fleurs exotiques dont vous connaissez le nom mais rarement la couleur. C’est pas très cher, ça détend les jambes et c’est intéressant!

Mararikulam, plus connue sous le nom de Marari beach, est un petit village de pécheurs situé à 30 minutes au sud de Kochi. Cette étape peut être agréable si vous avez toujours rêvé de vous allonger sous les cocotiers et de plonger vos doigts dans du sable blanc. Toutefois, il y a très peu à voir aux alentours et surtout, lors de mon passage, je n’ai pas trouvé de lieu où déjeuner ou dîner sur le bord de l’eau. Donc prenez un bel hôtel car vous ne pourrez pas allez chez le voisin ou troquer votre buffet contre un poisson cuit au barbecue…

Jour 12: Backwaters à Allepey

Les backwaters du KeralaContrairement à ce que propose la plupart des agences de voyages, je ne vous conseille pas de dormir sur un houseboat – bateau-hôtel en bambous – au coeur des backwaters. Vous êtes déçu? Je le comprends, cette étape vous semblait la plus exotique! Je vais vous expliquer mon point de vue et ensuite, bien sûr, vous pourrez vous faire votre propre avis.

Les backwaters, ou « eaux intérieures » en français, est un ensemble de canaux et d’immenses lacs où la population vit au bord de l’eau et se déplace à l’aide de petites barques. La plupart de ces canaux sont étroits et parfois coupés par des ponts, les bateaux-hôtels sont alors bien trop imposants pour pouvoir s’y déplacer. C’est la raison pour laquelle je vous conseille de louer un petit bateau (avec toutefois des sièges très confortables), une balade de 5h par exemple vous permettra de faire un immense tour, de traverser de petits canaux, d’approcher la population au plus près (éviter les photos de type « zoo animalier » tout de même, demandez l’autorisation est toujours appréciée) et bien sûr de traverser les immenses lacs d’eau salée… où vous pourrez narguer tous ceux qui sont bloqués avec leurs gros bateaux de parfois 2 étages!

Pour être plus objectif, je crois que les houseboats peuvent être de très grande qualité, que vous y mangez et dormez très bien. C’est vrai qu’un réveil au coeur des backwaters doit être sacrément sympathique. Et il existe peut-être la possibilité de louer une barque à la journée pour quitter son houseboat et s’enfoncer dans les canaux… A voir donc!

 

Jours 13, 14: Visite de Kochi

Filet de pêche à Kochi / Cochin, KéralaLa dernière étape de ce voyage est la ville de Kochi, l’un des principaux ports maritimes de la mer d’Arabie, nous allons donc nous concentrer sur la vieille ville: Fort-Kochi (Fort-Cochin en français) que nous appellerons Cochin pour simplifier les choses. Ancien comptoir portugais depuis l’arrivée Vasco de Gama, Cochin est aujourd’hui l’un des petits villages les plus visités en Inde pour sa douceur de vivre et sa proximité avec la mer. Circulez autour de la place principale, partez déjeuner à proximité de la synagogue, face à la mer (derrière certaines boutiques d’antiquités) et passez votre après-midi à chiner les antiquités toutes plus impressionnantes les unes que les autres. Le soir, vaquer le long de la plage, faîtes vous prendre en photo en train de soulever l’un de ces fameux filets de pêche et achetez le poisson que vous aurez pêché pour l’apporter vous même dans l’un des restaurants de la place principale! Prenez votre temps, dégustez votre poisson frais, baladez-vous dans les petites ruelles de l’île… Profitez!

 

Note: Depuis juillet 2012, les réserves de tigres sont interdites d’accès au public. Certaines aux alentours de cet itinéraire sont très biens, voyez avec votre agent de voyages si la situation a évolué.

Publicité

Discussion

6 Réponses to “2 semaines dans le grand sud indien: de Chennai à Kochi”

  1. Bonjour,

    J’ai lu avec attention la partie INDE DU SUD de votre blog et j’ai décidé de faire une halte à KODAIKANAL, comme vous le préconisez.

    Vous parlez d’un lodge là-bas mais vous ne donnez pas son nom. Quel est-il?

    Idem pour Cochin: avez-vous apprécié votre hébergement et quel est-il? et Madurai? et Munnar?

    Merci pour tous ces renseignements.

    et encore bravo pour votre blog!

    cordialement

    Odile

    Posté par Pasdeloup | 30 décembre 2013, 18:34
  2. Evidemment, on ne peut pas tout faire en quelques jours, mais pour ma part, mon recoin préféré du Tamil Nadu reste Rameshwaram et son décor de bout du monde, ou bien son atmosphère frénétique lors des grandes fêtes shivaïtes !
    Bravo pour votre beau blog

    Posté par Béatrice | 25 mars 2014, 22:31
  3. merci pour votre beau voyage en inde du sud .Cela me donne vraiment envie d’y aller .pouvez vous me dire si le kerala et le karnakatra debut aout ne sont pas sous des pluies diluviennes ou simplement quelques averses
    Merci

    Cordialement

    Posté par patxiko | 8 mai 2014, 02:08
  4. Bonjour
    Merci pour votre blog
    Nous partons faire ce parcours en fin d annee
    Pouvez me dire le meilleur moyen de se déplacer pour cet itinéraire ?
    Merci

    Posté par Zenouda bruno | 28 septembre 2014, 19:00
  5. Bonjour,

    je prévois de faire le meme parcourt mais sur 4 semaines. Quels sont les endroits ou vous auriez aimé passer plus de temps?
    et pour le transport comment vous êtes vous organisé?
    Merci

    Posté par jimmy | 27 novembre 2016, 19:26
  6. Merci beaucoup pour votre blog! J’ai vraiment hâte de partir!! :)
    je souhaite notamment faire un tour dans l’inde du sud dès la mi-septembre (15jours). Je pensais me « restreindre » à quelques lieux du Tamil Nadu. Mais le Kerala me tente vraiment.. pensez-vous que ce soit raisonnable de le tenter? je pense notamment aux moussons..

    Posté par Elodie | 21 mars 2017, 22:54

Post a Comment

Suivez-nous!

Carte

Adresse située à proximité

Publicité