Vous êtes ici: Accueil - Voyager en Inde - Idées de vacances - Nord himalayen

Préparer un trek au Ladakh

Le Kang Yangste surplombe à plus de 6000m la vallée de la MarkhaLe Ladakh, région perdue au fin fond de l’Himalaya indien, au coeur de l’état du Jammu-Cachemire, est en été là où il fait bon vivre en Inde! Températures douces, treks parmi les plus hauts du monde, paysages lunaires, sommets enneigés… Le Ladakh offre aux touristes du monde entier un terrain de jeu absolument fantastique. C’est aussi un lieu où le bouddhisme est très pratiqué (d’où son surnom de « Petit Tibet »), où la population est déconnectée du monde lorsque la neige recouvre leurs pâturages (de fin septembre à fin mai) et donc où l’occidental que nous sommes a beaucoup à apprendre sur soi-même et sur son prochain… Propice aux treks, la région s’est développée principalement avec le tourisme sportif. Les plus fragiles opteront pour un « safari » en jeep pour découvrir les magnifiques Pagong Tso et Tso Moriri (lacs à la frontière chinoise aux eaux bleues turquoises) en passant par de nombreux monastères Bouddhistes le long de l’Indus (Hemis, Thiksey…). Les plus sportifs opteront pour un trek: 3, 6, 8 et même 20 jours, le Ladakh offre de nombreux treks permettant à tout le monde de trouver « chaussure à son pied ».

Nous avons eu la chance de partir l’année dernière faire un trek au Ladakh, le classique trek de la Vallée de la Markha (6 jours, de 3000 à 5100m d’altitude). Nous mangions et dormions chez l’habitant (option nommée homestay, 500 INR par nuit et par personne environ), nous n’avions pas de mules et donc nous portions nos sacs. C’est cette dernière précision qui nous a donné envie de rédiger cette page: comment préparer son trek au Ladakh! Il ne s’agit pas ici de la liste de nos propres sacs, il s’agit plutôt du fruit de notre réflexion (et de nos observations) lors de notre marche pour essayer de comprendre pourquoi nos satanés sacs étaient si lourds! Nous avons fauté, à vous de faire mieux!

Note: Au lieu de prendre l’option homestay, il existe aussi l’option « Guide + mules + tentes + cuisinier ». Voir ci-dessous pour plus de détails.

Préparer son sac à dos

Vous trouverez ci-dessous ce que nous vous conseillerions d’avoir dans votre sac pour partir trekker (cette liste comprend ce que vous porterez sur vous). Gardez en tête un mot clé, un seul: la lé-gè-re-té! Plus vous aurez un sac léger et moins l’effort sera intense si vous êtes condamnés – comme nous – à porter votre sac! Avec la haute altitude, l’oxygène se raréfie, avoir le moins d’effort possible à fournir est primordial. Un sac lourd compresse vos poumons, à 4500m, on comprend vite à quel point un t-shirt peut être lourd!

  • 2 t-Shirts (1 seul de rechange). Les t-shirts de sport – synthétiques – réduisent la transpiration et sèchent très rapidement, ils peuvent donc être pratiques lorsque vous voudrez les laver dans la rivière.
  • 2 pantalons: 1 de trek, 1 léger pour le soir (un sarouel fait très bien l’affaire). Un pantalon de trek qui se transforme en bermuda peut être astucieux car il est fréquent de devoir traverser des guets dès 6h du matin, en haute altitude… Ça vous éviterait d’avoir un pantalon trempé toute la matinée…
  • 1 pull, type polaire.
  • 1 coupe vent, avec capuche si possible.
  • 1 bonnet pour les hautes altitudes.
  • Des lunettes de soleil: prenez la protection maximale (catégorie 3 ou 4), le Ladakh est une zone de très haute altitude, la luminosité y est donc très importante.
  • De la crème solaire écran total (c’est pas le moment de parfaire son bronzage, vous risqueriez d’être brulé si vous décidez de prendre un indice plus faible).
  • Un stick à lèvres et de la crème hydratante pour les mains.
  • 1 chapeau/casquette pour éviter l’insolation.
  • De bonnes chaussures de trek, montantes de préférence.
  • Des tong pour sortir de ses chaussures de trek une fois arrivé à destination, ou pour traverser un guet sans risquer de se blesser.
  • Un sac de couchage. Sa température dépend de l’altitude maximum de votre trek, de l’époque etc. mais il est généralement conseillé d’en prendre un qui descend au moins à -15°C, même en plein mois d’août. Si vous prévoyez de faire le trek du Chaddar, ou fleuve gelé, qui se tient en janvier le long du fleuve Zanskar, partez à la recherche à Leh d’un sac de couchage de l’armée indienne. Ils se composent de 2 sacs qui se superposent (Poupées Russes), tous les deux très chauds, vous devriez bien dormir. Par contre, prévoyez des mules car il est très imposant…!
  • 1 serviette de trek (légère, compacte et qui sèche rapidement).
  • Une trousse de toilette avec 1 brosse à dent, un dentifrice, un déodorant et éventuellement un peigne.
  • Des dosettes de savon. Vendues 1 INR dans toutes les petites échoppes indiennes, ces dosettes ne pèsent rien et peuvent être très appréciables (au lieu d’une bouteille d’un litre).
  • Des lingettes nettoyantes (pour le corps, pas du Monsieur Propre..!) de manière à faire le minimum si le maximum s’avérait difficile…
  • 1 rouleau de papier toilette. TOUJOURS en Inde!!
  • 1 lampe de poche.
  • 1 gourde. Les bouteilles en plastique sont déconseillées car elles sont souvent semées sur le bord du chemin… Elles peuvent être même être interdite sur certains treks.
  • 1 boussole, si vous avez une carte, c’est pratique.
  • 1 couteau suisse, ça dépanne toujours. Le modèle 67 outils n’est pas utile, il sera lourd, encombrant et vous n’utiliserez certainement que la lame pour votre saucisson (et le tire bouchon à votre retour!).
  • Votre chargeur de batterie d’appareil photos, et une carte mémoire supplémentaire.
  • Des dosettes de lessive.
  • Une trousse à pharmacie comprenant des Aspirines (au minimum 1 par jour et par personne), des anti-diarrhéiques (Smecta…), 1 pince à épiler, 1 désinfectant, des pansements, compresses et bandages
  • Une boîte de Diamox, si le mal des montagnes venaient à vous surprendre, vous permettant d’agir en cas d’urgence (demandez l’avis de votre médecin).
  • Des tablettes de Micropur (en cas d’urgence) pour nettoyer de l’eau souillée.
  • 1 livre car il arrive parfois d’arriver vers 14h à destination. Le paysage est magnifique, ne pas avoir de livre n’est pas vraiment handicapant… Une bonne carte, un beau panorama, une boussole… Du bonheur!
  • Des drapeaux de prières, si vous voulez laisser un signe de votre passage.
  • Des fruits secs (disponibles à Leh).
  • Un saucisson, ça c’est le top du top!

Préparer son appareil photos

La luminosité étant très importante, si vous avez un reflex, n’oubliez pas vos filtres UV et polarisant si vous voulez éviter de faire comme moi: n’obtenir que des clichés surexposés!

Les appareils compacts savent se régler automatiquement, pas de préparation particulière à prévoir.

Concernant le trépied, j’en ai pris un, j’ai fait de belles photos mais il s’avère très vite encombrant et bien trop lourd. C’est incohérent avec la volonté de voyager léger, c’est donc déconseillé!

Attention, il est formellement interdit de prendre en photos les zones ou bâtiments stratégiques (aéroport, caserne militaire, barrage, centrale électrique, pylône etc.).

Important: acclimatez-vous avant de partir

Le Ladakh est une des régions les plus hautes du monde, avec une altitude moyenne supérieure à 3000m. L’oxygène y est plus rare, votre corps va par conséquent réagir à ces conditions extrêmes. Pour que cette réaction soit la plus douce possible et pas dangereuse, il est essentiel de prévoir au minimum 2 jours de repos à Leh lors de votre arrivée pour que votre corps s’acclimate. Vous aurez peut-être le premier jour un mal de tête, les jambes lourdes, des courbatures, des difficultés à dormir etc. Faites peu de mouvements, buvez beaucoup, allongez-vous… Bref, ce repos est très important. Une mauvaise acclimatation peu entraîner un mal aigu des montagnes qui pourrait s’avérer très grave.

Option Guide + Mules + tentes + Cuisinier

Affiche alertant de la condition des mules au ladakh, LehAu lieu de dormir chez l’habitant, vous pouvez également dormir sous la tente. Plus onéreuse, il faut généralement s’y prendre plus tôt que pour l’option homestay car les mules et le cuisinier sont rapidement indisponibles. A noter quelques avantages: vous ne portez pas vos sacs, la nourriture est excellente et vous pouvez marcher à un rythme plus lent car, vous, la tente, vous la plantez où vous voulez! En homestay, si vous arrivez en dernier et qu’elle est déjà pleine, vous risquez de dormir dans le salon! Et il parait que la nourriture est excellente (attendez vous à une pizza ou à un moelleux au chocolat à 4000m d’altitude cuits au Butagaz!)

Si vous avez des mules, sachez les respecter car elles vous aideront et vous seront indispensables tout au long de votre trek. Ces mules ont des conditions de vie très difficiles: elles font pour la plupart 2 voir 3 fois l’allez-retour dans la même journée et elles ne portent pas que votre sac mais également des malles, des bouteilles de gaz, de la nourriture etc. De nombreuses mules succombent à ces difficiles conditions de vie: soyez donc responsables et respectueux. Une caresse, c’est comme un sourire, ça ne fait pas de mal.

Questions fréquentes

Comment peut-on acheter de l’eau minérale en trek?

Pas d’eau minérale en trek! Vous êtes en haute montagne, l’eau de source y est donc pure. Toutefois, les homestay comme la multitude de « mini bar » d’altitude proposent de l’eau filtrée, sans aucun risque. Si vous craignez, prenez des tablettes de Micropur mais votre eau de source deviendra de l’eau chlorée… Dommage!

Que mange t-on pendant le trek?

Si vous êtes en homestay, vous partirez tous les matins avec un « panier repas » composé d’une pomme de terre cuite à l’eau, d’un oeuf dur et d’un petit pain (un puri). Les fruits secs et le saucisson sont donc très appréciés! Le soir, un repas copieux est préparé par la famille. Pas épicée, la nourriture ne cause normalement pas de soucis pour nos fragiles estomacs.

Si vous avez faim pendant le trek, vous pourrez vous arrêter dans un « mini bar » reconnaissable par leur parachute faisant office de toile de tente où des Maggi Noddles sont en vente. Rapide et pas cher, c’est une solution efficace.

Comment peut-on aller aux toilettes?

Pendant un trek au Ladakh, vous êtes en plein aventure. Vous profiterez donc des plus grandes toilettes au Monde: la nature! Quelques buissons ou rochers pourront toutefois vous aider à retrouver un peu d’intimité. Sachez toutefois que le Ladakh est une zone désertique, vous aurez donc peu de chance de tomber sur un curieux.

Une fois arrivé à destination, les homestay proposent des toilettes biologiques (sans chasse d’eau mais avec de la terre…)

Peut-on faire sa toilette quotidienne?

Généralement, vous marcherez le long d’une rivière. Une fois arrivé à l’étape du jour, vous pourrez tout à fait vous baigner dans la rivière, vous isoler un petit peu et en profiter pour vous laver. Pour les filles, un T-shirt est conseillé. Un maillot de bain est par contre peu adapté à la situation.

En cas de situation délicate ou de température glaciale, les lingettes nettoyantes peuvent être d’un grand secours!

Comment peut-on communiquer?

C’est très simple, vous n’aurez pas de téléphone mobile au Cachemire! Pour des raisons de sécurité, seuls les détenteurs d’un forfait indien souscrit au Cachemire ne fonctionnent (votre Guide sera dans cette situation). Un trek au Ladakh est donc la parfaite occasion de se libérer de vos emails et de l’actualité pesante.

Leh propose toutefois de nombreux cybercafés avec PC et téléphones fixes.

Peut-on recharger ses batteries?

Les home-stay où vous logerez proposent généralement une prise de courant (relié à un panneau solaire) mais si vous êtes 10 à y loger, il peut être bon d’avoir une seconde batterie de rechange en cas d’embouteillage.

Pour ceux sous la tente, celle-ci est souvent plantée dans un espace réservé aux alentours d’une homestay. Vous pouvez donc profiter de cette prise. Certain campement ont également un panneau solaire.

Publicité

Discussion

35 Réponses to “Préparer un trek au Ladakh”

  1. Félicitations pour ce superbe article sur la préparation d’un trek au Ladakh. La classe !

    Posté par ShantiTravel | 29 juin 2012, 18:07
  2. Merci bcp! Iriez-vous jusqu’à le promouvoir auprès de vos clients et Facebook fans?!! :)

    Posté par Benoît | 2 juillet 2012, 15:42
  3. Tous des conseils très judicieux, surtout le saucisson ! Impossible pour moi de partir en trek sans un bon ardennais dans mon sac. Bien vu et merci pour ton humour.
    Holidaytrip

    Posté par Holidaytrip | 7 juillet 2012, 01:21
    • Bonjour,

      Peut-on sans souci passer la frontière indienne avec un saucisson, du fromage et une bouteille de vin ?
      Je dois paraître très terroir mais pourquoi s’opposer au bonheur ?
      merci pour votre réponse.

      Madée

      Posté par Madée | 15 juillet 2012, 21:47
      • Bonjour Madée,
        Par expérience, venir en Inde avec du fromage, du saucisson et du vin rouge – éléments essentiels pour être heureux dans la vie je suis bien d’accord avec vous ;) – est tout à fait possible! Sachez toutefois rester discrète (je vous conseille de tout mettre dans le bagage en soute) et raisonnable! Pour le fromage et la charcuterie, faîtes tout mettre sous vide, la conservation n’en sera que meilleure… :)

        Posté par Benoît Percheron | 19 août 2012, 13:06
  4. bravo encore pour cet article

    Posté par Danielle Dupré | 30 septembre 2012, 15:00
  5. Incroyable, tu apparais en deuxième lien naturel sur les mots clés « trek ladakh ». C’est dire comme cet article est pertinent.

    Posté par Camille | 28 février 2013, 18:48
  6. Bonjour Benoit,

    Merci pour ces précieux conseils !
    Nous parons à deux étudiantes cet été pour un trek de 8/10 jours dans la vallée de la markha.
    Aurais tu un itinéraire à nous conseiller ? Avez vous toujours voyagé à pied (dans l’idéal c’est ce que nous souhaitons)

    D’autres conseils à part le coup du maillot de bain pour de filles débutantes en Inde et en montagne !?

    Merci beaucoup

    Posté par Marine | 28 mai 2013, 21:22
  7. Superbe article… ça donne envie !
    On y va 15 jours début Aout :-)

    Aviez-vous un guide?
    Avez-vous d’autres trek d’environ 4-6 jours à nous conseiller ? On aime bien le plus isolé possible et varié en paysage.

    Merci !

    Posté par matt | 20 juin 2013, 02:42
    • Bonjour Matt,
      Je vous conseille vivement d’avoir un guide pour une question de sécurité (mal des montagnes, passages délicats, logements etc.). De nombreux guides sont disponibles à Leh mais attention, en été, de très nombreux étudiants s’improvisent guides de montagne et, mis à part savoir bien marcher, ils ne sont pas très compétents… Le plus sûr est d’aller dans une des agences de treks qui bordent les rues de Leh. Je connais personnellement SkyWalker, une des principales, et je pense qu’ils doivent pouvoir proposer des guides de qualité.

      Concernant le trek, celui de la vallée de la Markha est très sympa; il dure 6 et 8 jours selon votre point de départ (départ de Skiu ou départ Spituk avec 1 col supplémentaire). C’est un trek isolé mais vous rencontrerez tout de même de nombreux trekkeurs aux points de pause ou en soirée. Sachez que l’esprit y est très agréable, tous sont des amoureux de la montagne et des marcheurs généralement de grand niveau. En journée, vous ne croiserez que très peu de monde. Profil et itinéraire du trek de la Markha

      Il y a d’autres treks mais je ne les connais pas particulièrement. Plus vous commencerez loin de Leh, plus ils seront isolés…! Rendez-vous chez Laurige prendre un repas, et il pourra vous donner milles conseils sur les différents circuits de la région qu’il a déjà tous tracés!

      Posté par Benoît Percheron | 20 juin 2013, 15:19
      • Bonjour Benoit,
        Je vois que tu es un bon conseiller pour le Ladakh. Je voudrai faire un trek là bas fin juillet. Je prévois 3 semaines mais comment ça se passe au niveau avion? De Delhi à Leh? Je ne parle pas un mot d’anglais, est ce un handicap? Que conseilles-tu d’apporter pour les enfants du Ladakh? Chaussures chaudes, polaires, cahiers… Merci pour ta réponse

        Posté par laurence | 8 mars 2014, 16:16
        • Bonjour Laurence,
          Merci pour votre commentaire. Ne pas parler un mot d’Anglais au Ladakh n’est pas plus gênant qu’ailleurs en Inde mais les bases pourraient vous être tout de même utile…
          Concernant l’avion, Leh a un aéroport militaire qui accepte les vols civils pendant un certains laps de temps. Ce laps de temps n’a lieu que le matin très tôt, raison pour laquelle les vols civils pour Leh ne décollent qu’à l’aube. Tout se passe très bien, la vue est sublime. Attention tout de même, n’oubliez pas que prendre des photos d’installations stratégiques telle que l’aéroport ou la ville de Leh entourée de nombreux camps militaires est formellement interdit. Il est donc conseillé de mettre sa batterie d’appareil photos dans son sac.

          Pour les enfants, des affaires chaudes seraient très certainement les bienvenues. :) Il ne faut pas oublier que la région est sous la neige de fin septembre à début juin..!

          Très bon voyage!
          Benoît

          Posté par Benoît Percheron | 9 mars 2014, 16:48
          • re bonjour benoit, voilà je pars 3 semaines au laddakh le 17 juillet avec shanti travel.A leh possible d acheter du matériel de montagne?batons de marche,sac de couchage…?et pour les enfants laddakhis a part les habits chauds as tu des idées a me soumettre? en tout cas je me réjouie d aller trecker dans ce superbe pays!et le respect des habitants pour moi est primordiale.merci pour ta réponse et tes conseils Laurence

            Posté par graber laurence | 11 juin 2014, 19:15
  8. Petits compléments :
    Comment aller au toilette
    Dans le mesure du possible, on creuse un trou et on brûle les feuilles de papier usagés.
    Peut-on faire sa toilette ?
    Les lingettes font partie des produits les plus polluants (selon le WWF, elles créent 20 fois plus de déchets que lors d’une toilette classique.Leur combustion est lente et dégage des fumées particulièrement nocives. À utiliser avec parcimonie donc.

    Posté par CG | 20 juin 2013, 13:49
    • Bonjour CG,
      En soirée à proximité des homestay ou parfois aux points de ravitaillement, des toilettes sèches sont à votre disposition (un trou, du sable et une prière).
      Pour la toilette, que vous soyez en homestay ou en camps, il faudra partir en direction du torrent avec un serviette et tenter de vous laver avec l’eau glaciale qui y coule. C’est la raison pour laquelle nous conseillerions des lingettes pour les parties les plus intimes. Un maillot de bain n’est pas une mauvaise idée non plus si vous voulez être un peu plus à l’aise…
      Prendre de l’eau potable dans une bouteille pour se laver à l’écart serait mal vu car l’eau potable n’est pas courante, et est soit filtrée sur place, soit apportée à dos de mulles… A utiliser là aussi avec parcimonie…

      Posté par Benoît Percheron | 20 juin 2013, 15:31
  9. Je pars dans la région du ladakh cet été. Merci pour tous ses nos conseils pour remplir son sac de manière intelligente et surtout sans superflu!!

    Posté par Delaunay | 4 juillet 2013, 19:12
  10. Merci pour ce super article, bien utile quand on se prépare pour aller au Ladakh!
    J’ai deux question concernant la formule homestay: doit-on réserver le guide et les nuits en avance? En dehors des 500 roupies de la nuit, combien coûte le guide?
    Merci pour vos réponses et bonne continuation!

    Posté par Jeanne | 23 juillet 2013, 12:25
    • Bonjour Jeanne,
      Merci beaucoup pour ton message! Concernant la formule homestay, il n’est pas possible de réserver quoi que ce soit puisqu’il s’agit de maisons personnelles utilisées comme logements de fortune; elles ne sont pas du tout organisées entre elles; certaines seulement ont un téléphone satellitaire… En gros, les premiers arrivés sont les premiers servis! Les suivants peuvent soit dormir dans la salle à manger qui fait office de dortoir (le confort est franchement similaire à celui des « chambres »), soit marcher un peu plus pour trouver la prochaine maison offrant son toit, cela dépend des étapes…

      Concernant le guide, son prix dépend du trek, du matériel nécessaire etc. Pour la vallée de la Markha (6jours), il me semble de mémoire que nous avions payé environ 3 000 INR par personne et par jour.

      Bon trek, et n’hésite pas à nous écrire tes impressions sur le site! :)

      Posté par Benoît Percheron | 27 juillet 2013, 12:07
  11. Excellent blog ! Merci beaucoup pour les infos ! Quelques petites questions toutefois..;)
    J’arrive a Leh le 25 aout et repart possiblement le 8 ou 9 sept.
    Est-ce possible de faire le trek de Markha Valley combiné avec Stok Kangri dans ce laps de temps ?
    Faut-il réserver d’avance ou tout peux se faire sur place ?

    Merci encore!!

    Posté par Fred | 25 juillet 2013, 19:05
    • Bonjour Fred,
      Merci beaucoup pour ton message! Pour ton programme, voici quelques informations supplémentaires:
      – 2 jours de repos à Leh sont indispensables pour habituer ton corps à l’altitude avant de commencer les efforts.
      – La vallée de la Markha peut se commencer à partir de différents points. Selon ton point de départ, ce trek durera plus ou moins longtemps et sera plus ou moins difficile… Il peut durer entre 5 et 8 jours…
      – Le Stok Kangri se fait en 4 jours environ..

      Bon trek et n’hésite pas à revenir vers nous pour nous donner tes impressions et tes conseils..!!

      Posté par Benoît Percheron | 27 juillet 2013, 12:15
  12. C’est promis ! ;)

    Posté par Fred | 28 juillet 2013, 06:09
  13. Bonjour Benoit,

    Félicitations pour ton exposé, et bravo pour tes précieux conseils !
    N’ayant pas encore décidé ma destination de trek pour le mois d’aout, après ta lecture, je vais me focaliser sur le Ladakh, et y consacrerai 2 semaines :-)
    Je réside en Europe de l’Est donc il me sera facile de partir de Moscou. 2 questions :
    – Pourrais tu me dire quel serait le meilleur point d’atterrissage pour se rendre sur place ? Delhi ? Si j’ai bien suivi ton exposé, il faudra ensuite se rendre a Leh pour trouver un guide et commencer l’aventure.
    – Je pense opter pour le homestay, il n’est donc pas nécessaire d’emporter la tente ?
    Encore merci pour ton blog :-)

    Posté par Jean Michel | 28 juillet 2013, 12:36
  14. Hello Benoît,

    l’article est super clair et très intéressant avec plein d’infos utiles aux questions qu’on se pose :)

    Nous partons à 4 en autonomie complète pour un trek entre le Ladakh e le Zanskar de Manali à Leh la semaine prochaine ! L’acclimatation à l’altitude se fait un peu plus en douceur car Manali est en dessous de 3000 mètres.

    Un petit passage sur glacier va malheureusement lourdement charger nos sac à dos en matériel (cordes, piolets, baudriers…) et nourriture pour ne pas manquer mais nous avons hâte de découvrir ces paysages lunaires décrit…

    De votre côté, vous n’aviez donc pas utilisés systématiquement les pastilles micropure pour l’eau ? Aucun soucis de digestion ? On nous a également indiqué qu’il serait possible de trouver des logements dans les Homestay pour la seconde partie de notre trek et l’article semble le confirmer !

    Si vous souhaitez suivre notre trek, nous avons créé un site : http://www.capsurlextreme.com !

    Nous partagerons nos photos et impressions dès notre retour pour enrichir cette belle source d’informations.

    Bon dimanche,
    Edwyn

    Posté par Edwyn | 25 août 2013, 19:17
  15. Bonsoir Benoit,

    Depuis mon refuge à 2080m d’altitude,(je suis la gardiennne) par une soirée bien solitaire j’en profite pour preparer notre treck au ladakh. dans quelle vallee? nous n’avons toujours pas fait notre choix! Pour un minimun de 15 jours. Merci pour tes precieux renseignements. Par contre par nos activités respectives avec mon compagnons nous ne pouvons quitter le sol français seulement le 15 septembre. est ce encore une periode raisonnable pour organiser un treck la bas.A combien descendent les th°?
    Nous aimerions partir en autonomie mais d’apres tes dire il semble mieux de partir avec un guide. pourrais tu nous fournir une adresse pour la formule guide + mule +cuisinier? Quelle compagnie nous conseilles tu pour nous rendre à delhi?
    Voila plein d’interrogations.
    Merci pour tous.

    Pascale

    Posté par Meiller | 24 janvier 2014, 01:03
    • Bonjour Pascale,

      Merci pour ton commentaire et désolé d’être si long à répondre.

      A partir de mi-septembre, le climat commence à se rafraichir sérieusement mais vous devriez avoir jusqu’à fin septembre pour y trekker… Ensuite, la neige rendra les treks bien plus compliqués et dangereux.

      Pour trouver une agence de trek, le mieux est de se rendre à Leh: la ville grouille d’agence. Mais si vous voulez tout préparer à l’avance, ce qui se comprend, je te conseille notamment Skywalker (http://skywalkertravel.com), une amie française qui connait très bien la région – Bindu – pourra vous conseiller.

      Quand aux compagnies aériennes pour se rendre à Delhi, voici les principales: Air France, Emirates, British Airways, Finair, Swiss Air, Gulf Air etc. Plus d’infos sur http://www.retourdesindes.com/voyager/preparer-son-depart-pour-inde/

      Bon voyage!
      Benoît

      Posté par Benoît Percheron | 9 mars 2014, 16:58
  16. Bonjour Benoît,

    Tout d’abord je vous remercie pour vos infos qui sont vraiment très précieuses et qui donnent vraiment envie de partir visiter ce pays.

    Je voudrais partir 3 semaines en Août 2014.

    SVP des conseils..
    1 Puis-je partir toute seule, sans rien risquer?
    2 Pourriez-vous me conseiller quels treks je pourrai faire sachant que mon niveau est moyen?
    3 A la suite de mon trek, j’aimerai quelques jours de repos/visites? Auriez-vous des conseils?
    4 A votre avis, quel est le budget pour 3 semaines, mélangeant trek et visites?
    5 Dans quelle langue peut-on communiquer avec les habitants?
    6 Quelles sont les températures moyennes?
    7 Combien de dénivelé ou de distance par jour…?

    Je vous remercie bcp à l’avance de vos réponses!

    Cordialement,
    Maria

    Posté par THOMAS | 27 mars 2014, 18:29
  17. Super article !
    Je reviens tout juste d’un mois au Ladakh et vu que je tiens un blog de voyage je me suis mis moi aussi à la rédaction d’un article permettant à quiconque d’organiser son trek sur place.
    Je pense qu’il peut bien se compléter au tien :)
    Le voici : http://lesacados.com/organiser-son-trek-au-ladakh-zanskar-himalaya-guide

    Ce serait cool de pouvoir ajouter ton article à la fin du mien et que tu fasses pareil, on n’aborde pas vraiment les mêmes choses et comme je t’ai dit, ça peut vraiment se compléter :)

    Voyageusement
    Ryan

    Posté par Ryan Lesacados | 23 août 2014, 16:44
  18. Bonjour, tout d’abord merci pour toutes ces infos vraiment super, sur le contenu du sac à dos, il n’y a pas de veste type gore tex, je suis allé au Népal j’étais bien content d’avoir la veste le soir, penses tu que en juillet août un coupe vent est suffisant, et merci continue.

    Posté par Lionel | 17 mars 2015, 13:45
  19. Bonjour,

    Merci pour toutes ces infos!
    J’ai juste une petite question: y a-t-il des homestays à toutes les étapes du trek de la vallée de markha ou y a-t-il aussi des camps de tentes? Je pose cette question pour savoir quel type de duvet il faut que j’emmène (un léger et peu chaud, ou un vrai de montagne mais forcément plus lourd!).

    Merci d’avance pour ta réponse,
    Marjolaine.

    Posté par Marjolaine | 11 juillet 2015, 22:46

Post a Comment

Publicité